01 Septembre 2014

Edition°2011 EN KIOSQUE

TOP10 2011

Rang Société
1 Office Chérifien des Phosphates
2 SAMIR
3 Maroc Télécom
4 Office National de l'Electricité
5 Altadis Maroc
6 Afriquia smdc
7 Royal Air Maroc
8 Shell du Maroc
9 Marjane Holding
10 Total Maroc

Bourse en Direct

Powered by Share Prices and Wealth Management
  • PDF

Sommaire 2011

P24Conjoncture Internationale
C’est la faillite des Etats!

Le tsunami n’est pas fini. Le monde est toujours noyé dans ses crises économiques interminables. Alors qu’il pansait encore les plaies de la crise financière, le revoilà plongé dans des crises de la dette souveraine. Après les banques, c’est au tour des Etats sous la menace de cessation de paiement. Le constat est quasi identique où que l’on se place des deux côtés de l’Atlantique. Plus que des repérages techniques ou de la chirurgie esthétique, une remise en cause profonde du modèle de croissance s’impose.

 
 

P38 Conjoncture nationale
en zone de turbulEnces, le maroc dépasse les prévisions

Une croissance de 4,8% au lieu des 4,6 projetés initialement. C’est le cadeau de fin d’année qu’auront offert les agents économiques au pays. A leur tête, l’Etat. En soutenant le pouvoir d’achat et la dynamique des investissements, ce dernier a dopé la machine avec une demande intérieure vigoureuse. Il l’a fait au risque de voir ses finances ruinées. C’est le revers de la médaille.

 

P86 Classement Global

Les «500» brillent de mille feux

Après une année 2009 très difficile, où les 500 ont eu à subir par effet de retardement les répercussions de la crise financière internationale, 2010 a été celle de la reprise. Ainsi, les indicateurs sont globalement au vert. Les 500 ont fait progresser leur chiffre d’affaires total de 21,4%. Sur une décennie (2001-2010), cette performance est de 328% !

 

P112 Croissance du CA
Les moins grands volent la vedette

Bien que les grandes entreprises du royaume parviennent à tirer leur épingle du jeu, ce sont les sociétés que l’on attendait le moins qui se positionnent comme leaders de la croissance au Maroc. Reflétant le changement de tendance chez les consommateurs marocains, Label’Vie a profité de ses atouts stratégiques pour se positionner comme l’entreprise qui évolue le mieux ces dernières années.

 

P116 Rentabilité

Les télécoms et les mines drainent le plus de bénéfices

376 entreprises ont déclaré leurs résultats nets. Une nouveauté qu’il convient de signaler. Sur le top 50 des 340 sociétés à avoir déclaré des résultats positifs, les secteurs des télécoms et des mines réalisent le plus gros des bénéfices. Les 36 entreprises restantes ont enregistré des pertes assez importantes. Il s’agit en l’occurrence des sociétés publiques.

Analyses sectorielles

P126 Agriculture-Pêche

La révolution verte bien en marche

Trois années après son lancement, le Plan Maroc Vert (PMV) commence déjà à donner ses fruits, notamment en termes de dynamique et de mobilisation. «Les résultats du Plan Maroc Vert sont encourageants», affirme Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime. Un bilan qui permet d’envisager les étapes prochaines avec sérénité.

 

P134 Assurances

l’année 2011 a été celle du contrat-programme

Après deux années d’attente, le secteur des assurances a enfin son contrat-programme. De nouvelles niches de croissance sont aujourd’hui ouvertes mais, en contrepartie, les compagnies devront faire preuve d’engagement social et, surtout, économique en mettant la main à la poche pour financer l’économie.

P140 Automobile et Équipements

L’ambition marocaine bien AFFIRMée

Le Maroc, terre de l’industrie automobile? C’est de plus en plus possible. Le plan Emergence prévoit une batterie de mesures à même de faire du secteur une locomotive pour les métiers mondiaux du Maroc et, partant, booster ses exportations. En attendant, le marché national a repris du poil de la bête pour offrir aux concessionnaires une bien meilleure conjoncture qu’en 2009 et 2010.

 

P148 Banques et Services Financiers
Système bancaire Résilience, jusqu’à quand?
Le système bancaire marocain est-il vraiment imperméable aux crises? Si aujourd’hui tout porte à le croire au vu de sa bonne tenue face aux dernières crises financières internationales, il n’en demeure pas moins que la vigilance est plus que jamais de mise. Défaillance de la clientèle particuliers, risques pesant sur les entreprises en raison de la conjoncture…, le gouverneur de la banque centrale prévient les banques de ce qu’elles encourent avant qu’il ne soit trop tard.

P150 Crédit Leasing
légère baisse de régime
Les promoteurs immobiliers le clamaient haut et fort, Bank Al-Maghirb le confirme. Ils trouvent de plus en plus de difficultés à convaincre les banques pour leur accorder des financements pour leurs projets. Conséquence, ce sont les indicateurs de toute l’activité commerciale des banques qui ressortent en décélération.

P156 Bois et Papier

Le dumping pointé du doigt

L’industrie nationale du bois souffrirait d’une concurrence déloyale matérialisée par des pratiques de dumping concernant le contreplaqué importé de Chine. Le ministère du Commerce extérieur a ouvert une enquête dans ce sens. En attendant, le contreplaqué provenant de Chine sera soumis à une déclaration préalable à l’importation.

P160 BTP-Infrastructures

les espoirs de reprise confirmés

Les avis paraissent aujourd’hui mitigés concernant l’évolution du secteur du BTP. D’un côté, une enquête HCP fait état d’un optimisme dans le secteur après une année 2010 difficile, et d’un autre des opérateurs évoquent certaines menaces qui planent sur le secteur, liées notamment à la dépendance de ce dernier des chantiers initiés par l’Etat.

 

P168 Chimie-Plasturgie

Potentiel sous exploité

Animé depuis 2009 par la polémique entre la Fédération nationale de plasturgie et la SNEP, producteur national de PVC, le secteur de la plasturgie marocaine reprend son souffle en ce début d’année 2011. Les opérateurs restent confiants quant au potentiel de développement considérable que recèle le secteur.

 

P174 Communication et Médias

Le boom de la presse électronique

Le secteur de la communication et des médias a fortement été marqué cette année par la naissance de plusieurs supports électroniques, une tendance lourde qui profile les contours d’une nouvelle presse… en ligne.


P178 Grande Distribution, Commerce

Une marge de progression très importante

Une concurrence de plus en plus féroce dans un secteur qui offre un potentiel de développement énorme. La grande distribution ne représente actuellement que 13% des flux du commerce. L’absence de cadre réglementaire adapté est l’un des éléments pouvant nuire au développement de cette activité.

 

P186 Holdings

Sur le chemin des restructurations profondes

Pour les grands groupes marocains, l’année 2010 était sous le signe du recadrage stratégique. 2011 ne déroge pas à cette règle. Bien au contraire, elle s’inscrit dans la continuité. Les importantes holdings du royaume y ont déployé leurs nouvelles stratégies. Décryptage.

 

P194 Hydrocarbures

La distribution de carburant se réinvente

Vital pour l’économie nationale, le secteur des hydrocarbures entame une mue de plusieurs de ses composantes. S’il est aujourd’hui une source d’inquiétude pour les finances publiques, avec une facture énergétique en hausse, le secteur devrait néanmoins profiter à l’avenir des différentes stratégies gouvernementales. Objectif, mettre en place des mesures qui permettent d’assurer un approvisionnement et un stockage suffisants pour répondre à une consommation en croissance.

 

P202 Industrie Électrique-Électronique

Les bases d’une croissance pérenne sont jetées

Entre 2004 et 2010, l’industrie électronique marocaine affiche une croissance manifeste. Malgré cela, elle recèle un fort potentiel de développement encore inexploité. A travers les mesures prises dans le cadre du Pacte national pour l’émergence industrielle, les responsables tentent de rectifier le tir, mais les résultats peinent à se faire sentir dans l’immédiat.

 

P210 Industries Métallurgique et Mécanique

L’internationalisation en marche

Même avec un taux de croissance moyen double de celui de l’économie nationale, les activités métallurgiques et mécaniques sont encore loin d’avoir épuisé leur potentiel de développement. Prochaine étape, développer les rendements à l’export et en faire un autre métier mondial du Maroc. Cependant, cela ne doit pas se traduire par une négligence du marché local lequel est déjà assez compliqué pour certaines activités du secteur, comme la sidérurgie.

 

P222 Informatique, NTI et Télécoms

Les prix baissent

La concurrence de plus en plus vive entre les opérateurs télécoms profite aux consommateurs qui voient les prix baisser. La consommation augmente en conséquence. Toutefois, les experts s’accordent sur le fait que les prix des communications restent encore chers comparés à d’autres pays de l’espace euro-méditerranéen.


P230 Mines et Énergies

Le secteur passe à la vitesse supérieure

Deux ans après le lancement de la Stratégie énergétique nationale (SEN), le ministère de tutelle fait le point sur son avancement à court, moyen et long termes en s’attardant sur les plans solaire et éolien, colonne vertébrale de toute la stratégie.

 

P238 Offices et Services d’Utilité Publique

gestion déléguée véritable fiasco?

Décriés par les populations et critiqués par la Cour des comptes, les délégataires des différents services d’utilité publique n’ont plus la même cote qu’il y a quelques années, au début de la gestion déléguée. En cette année électorale, beaucoup de questions se posent concernant la pertinence de ce choix et les limites qu’il affiche.

 

P244 Pharmacie et Cosmétiques

Le secteur ABORDE UN grand virage

Le secteur pharmaceutique confirme sa tendance haussière. Ceci ne fait pas disparaître pour autant les multiples problèmes dont il souffre. Le rejet du générique, les pharmaciens plus divisés que jamais, les prix toujours trop élevés (enquêtes et études à l’appui), le Code de la pharmacie qui tarde à voir le jour, etc. A quand un secteur pharmaceutique en bonne santé au Maroc !

 

P250 Promotion Immobilière

social, Volontarisme moyen standing, hésitation

Le social constitue aujourd’hui le véritable fer de lance de la politique publique en matière de logement. Cependant, l’attention accordée à ce segment arrive à peine à masquer les difficultés que connaissent d’autres secteurs, particulièrement celui destiné à la classe moyenne.

 

P256 Services Divers et Conseil

Location de voitures En quête de restructuration

Le secteur de la location de voitures est l’un des principaux acteurs des services au Maroc. Son essor n’est plus à démontrer. Cependant, cette branche traîne plusieurs boulets qui brident son potentiel de croissance. Le plus important réside dans l’inadéquation entre la réglementation en vigueur et la réalité du marché.

 

P262 Textile, Cuir et Habillement

LIEE A LA CROISSANCE EN ZONE EURO, LA REPRISE RESTE FRAGILE

Selon les premiers indicateurs, l’année 2011 semble confirmer une reprise de l’industrie du textile après s’être longtemps empêtrée dans la crise internationale de 2008. Aujourd’hui, l’optimisme est de mise chez les opérateurs du secteur. Cependant, rien n’est gagné d’avance et la vigilance s’impose principalement en raison de la reprise fragile que connaissent les principaux donneurs d’ordre internationaux.

 

P270 Tourisme, Restauration et Hôtellerie

Quand le tourisme bat de l’aile

Alors que la Vision 2020 commence à peine à déployer ses ailes, le secteur du tourisme doit faire face à l’un des contextes conjoncturels les plus difficiles des dernières années. Instabilité politique en Afrique du Nord, attentat d’Argana, crise économique en Europe... autant d’éléments qui ne jouent pas en faveur de la tutelle et freinent son ambition de renforcer les performances du secteur. Même le tourisme interne, censé être un relais de croissance, peine à réaliser les objectifs attendus.

 

P270 Transports et Logistique

Un contrat-programme pour un meilleur avenir

Un grand ouf de soulagement et beaucoup d’espoirs permis désormais. C’est l’ambiance qui règne dans le secteur du transport après l’adoption du tant attendu contrat-programme. Celui-ci a en effet été signé en juin 2011 entre les professionnels et la tutelle. Il sera la feuille de route d’un secteur vital pour l’économie, mais qui a longuement souffert d’une grande anarchie.

 

P284 Bourse

A QUAND LE SURSAUT?

Le doute et l’hésitation continuent de planer sur la Bourse de Casablanca, prolongeant sa profonde léthargie. Après les scandales financiers de 2007 et la confiance ébranlée depuis, plusieurs investisseurs ont préféré se retirer du marché. Le printemps arabe n’a pas arrangé les choses. Le sursaut du CDVM est un bon départ,mais l’attentisme est encore de mise.